Revenir à In the Wild

progressive contractor

Niveaux laser pour les applications de construction

Par ecaywood

|
07/12/2019

Dans cet article, je vais parler des niveaux laser à lignes, à points et combinés. Cette classe d'outils porte de nombreux noms différents : cordeau laser, générateur de lignes, laser autonivelant, laser à ligne, niveau laser, laser à point, etc.

Avant de « plonger » dans le sujet, un commentaire important : si vous travaillez principalement à l'extérieur, vous devriez vraiment vous intéresser aux lasers rotatifs, plus résistants et plus précis, avec un détecteur de qualité professionnelle. Souvent, les lasers compacts peuvent également fonctionner à l'extérieur jusqu'à une portée de 30 mètres avec un détecteur de ligne laser, mais au départ, ils sont conçus pour une utilisation en intérieur. Vous pouvez installer une lame à dents fines sur une scie alternative, mais cela n'en fait pas l'outil idéal pour découper des moulures.

Niveaux laser : leçon 1

J'ai parlé à des entrepreneurs qui ont eu des problèmes à cause d'un niveau laser de piètre qualité, par le passé. De nombreux visionnaires ont commencé à utiliser les niveaux laser il y a plusieurs années, et ils se sont battus avec la qualité des instruments du marché de l'époque. Il existe toujours un risque que des entreprises tentent de faire passer un produit de bricolage pour un outil professionnel. Vous trouverez ci-dessous un résumé des principales informations sur les niveaux laser, afin de vous aider à poser les bonne questions lorsque vous faites vos recherches. Servez-vous une bonne tasse de café et plongez…

a. Configurations typiques des niveaux laser :

  • Les laser à points émettent 2, 3 ou 5 faisceaux laser perpendiculaires utilisés pour transférer des points du sol au plafond, pour implanter des cloisons à 90° (méthode 3, 4, 5) ou pour transférer des hauteurs.
  • Les lasers à lignes projettent des lignes horizontales ou verticales de niveau à des « angles de dispersion »
    qui varient de +/- 60 degrés à plus de 180 degrés. Les lasers à lignes sont utilisés pour marquer
    les lignes de niveaux, pour aligner les objets dans un espace (les rebords de fenêtres dans une pièce, les éléments de cuisine hauts, les cimaises de protection, les boîtiers d'interrupteurs, etc.)
  • Le concept des lasers à lignes à 180° est semblable à celui des lasers à ligne mais avec des angles de dispersion plus larges (souvent > 180°). En installant le laser dans un coin, le grand angle de dispersion permet au laser de projeter une ligne horizontale ou verticale de niveau dans toute la pièce. Ces lasers ont souvent besoin de plus grandes « fenêtres » pour émettre la lumière laser, ce qui fait que les boîtiers sont légèrement plus grands que ceux des laser à lignes classiques.
  • Les lasers combinés sont exactement ce que vous imaginez : une combinaison de lignes et de points. Équipez votre personnel d'un laser combiné et il aura tous les outils dont il a besoin. Un laser combiné est habituellement désigné par le nombre de lignes et de points projetés par l'outil (L2P5 : 2 lignes et 5 points).
  • Les lasers multi-lignes ont démarré en Asie et ont rapidement été adoptés aux États-Unis, principalement du fait du nombre de plans de niveau projetés. L'inconvénient, c'est leur prix et leurs dimensions relativement grandes.Comme les lasers combinés, les lasers multi-lignes sont désignés par le nombre de plans verticaux et horizontaux, ainsi que le nombre de points projetés. Les plans d'un laser multi-lignes se recoupent en un « point » sur une surface, ce qui fait que les lasers multi-lignes ont un seul véritable « point », le plomb laser dirigé vers le sol.

b. Lasers manuels ou avec auto-calage : La plupart des professionnels recherchent un outil laser automatique (à auto-calage) : un outil pour repérer ou vérifier qu'un objet est de niveau, ou encore pour transférer des hauteurs à travers une pièce. La meilleure manière de gagner du temps est d'utiliser un niveau laser automatique. Installez l'outil sur un trépied et allumez-le. Tant que l'outil reste de niveau à plus ou moins 4°, le laser reste allumé et affiche un plan laser de niveau. Si l'outil est bousculé, il se remet de niveau automatiquement tant qu'il reste dans la « plage de fonctionnement » du mécanisme de nivellement. Si le niveau est bousculé et sort de sa plage de fonctionnement, le laser s'éteint ou il se met à clignoter pour vous avertir du problème. Le maintien du niveau n'est pas un problème pour les outils à auto-calage, mais il est important de vous assurer que la ligne laser reste à la hauteur de référence. Si quelqu'un bouscule l'outil et déplace le trépied ou une cale, vous pouvez vous retrouver à travailler à une hauteur différente, même si l'instrument est toujours de niveau. Il est toujours recommandé de vérifier votre référence plusieurs fois par jour.

Parfois, vous trouverez des niveaux laser manuels bon marché. Contrairement aux lasers à auto-calage, un laser manuel nécessite que votre personnel mette le laser de niveau manuellement (et vérifie régulièrement au cours de la journée qu'il reste de niveau) à l'aide d'un niveau à bulle et de vis de réglage situées sur la base du laser. Les lasers à réglage manuel sont chronophages et peuvent être à l'origine de gros problèmes si quelqu'un dérègle l'appareil accidentellement en le bousculant. Le faisceau d'un laser manuel ne clignote pas pour indiquer qu'il est déréglé.

(Voir la fonction d'auto-calage du Leica Lino L2G+ ci-dessous)

c. Une alimentation suffisante pour travailler toute la journée : la plupart des lasers à auto-calage fonctionnent avec des piles alcalines ou avec un système de piles rechargeables. Les nouveaux lasers verts du marché ont des faisceaux plus brillants que les lasers rouges, mais ils consomment aussi davantage d'énergie que les lasers rouges (certains lasers verts ne peuvent fonctionner que quelques heures !). Par rapport à un niveau à bulle ou à un fil à plomb, vous dépensez plus en piles lorsque vous passez au niveau laser à auto-calage, mais vous passez moins de temps sur le projet du fait d'une productivité accrue, pour un produit de meilleure qualité. Pour ceux qui veulent respecter davantage l'environnement, nous proposons des batteries rechargeables (intégrées ou externes) en option. Si vous avez des batteries intégrées, vérifiez que vous pouvez les recharger « en fonctionnement », c'est-à-dire pendant que vous utilisez l'outil. Les modèles rechargeables qui utilisent les formats de piles standard (par exemple, AA) sont une option avantageuse. Un jeu de piles permet de nombreux cycles de charge et entre deux, vous pouvez utiliser des piles alcalines.

d. Verrouillage du pendule : Pour comprendre ce sujet, vous devez savoir comment fonctionnent les lasers à auto-calage. Imaginez un pendule miniature soutenu par des roulements à billes ultraprécis. Le laser est accroché au pendule. Le pendule cherche toujours à pendre droit vers le sol à cause de la gravité (aplomb). Si vous bousculez le laser, le pendule se balance et s'immobilise rapidement à nouveau, à l'aplomb (tout comme votre ligne laser). Mais parfois, vous pouvez avoir besoin de lignes inclinées (par exemple, pour positionner les points de fixation des supports pour une rampe d'escalier). Le verrouillage du pendule vous permet de bloquer ce dernier, afin de l'empêcher de se balancer. Lorsque le pendule est bloqué, vous pouvez simplement incliner le laser et la ligne projetée s'incline elle aussi. L'un des gros avantages du blocage du pendule est la protection des suspensions à cardan de précision, lorsque le laser tombe par accident. En bref : vous avez besoin du verrouillage du pendule.

e. Boîtier et construction de l'outil : Est-ce qu'un revêtement antichoc en caoutchouc protège l'outil en cas de chute ? Peut-être, peut-être pas.  Un outil mal conçu ne peut pas être sauvé par un morceau de caoutchouc de 6,5 mm, même si celui-ci a l'air « cool ». La durabilité de l'outil laser depend de la conception de l'intérieur comme de l'extérieur. Nous savons tous qu'il y a une bonne raison pour que les outils bon marché soient bon marché. Il vaut mieux avoir un outil robuste avec un pendule verrouillable et le traiter comme un outil de précision. Il n'a pas besoin d'être traité comme une œuvre d'art, mais évitez de le malmener. Et n'oubliez pas de vérifier la justesse du nivellement de temps en temps : cela ne nuit jamais.

f. Portée et exactitude : L'exactitude du nivellement de la ligne dépend largement du réglage du pendule (c'est pourquoi vous devez le protéger des chocs importants en le bloquant). L'exactitude est exprimée sous la forme d'une erreur de nivellement pour une portée donnée, comme 1,6 mm à 4,5 m. Si vous doublez la portée à 9 m, l'erreur double aussi à 3,2 mm. À 2,25 m, l'erreur doit être de moitié, mais parfois la ligne laser est plus épaisse que l'exactitude spécifiée. De nombreux lasers promettent une exactitude de 1,6 mm à 4,5 m. Le problème, c'est qu'un laser bon marché projette une ligne laser de plus de 6 mm d'épaisseur à 4,5 m… bonne chance pour résoudre la quadrature du cercle ! Il est important d'obtenir une ligne brillante, claire et fine. Les bons lasers se reconnaissent lorsqu'on les allume.

g. Laser vert ou rouge : Une véritable diode laser verte coûte plus cher qu'une diode rouge mais si vous utilisez un niveau laser pendant des heures, vous apprécierez la différence. La diode laser directe verte est une technologie de pointe qui produit une ligne laser verte brillante avec une granularité moins importante que pour les lasers rouges. Il en résulte une ligne laser nette et fine sur toute votre surface de travail. La longueur d'onde de la lumière verte est 3 à 4 fois plus visible à l'œil nu que celle d'un laser rouge. Cela signifie que vous pouvez normalement voir le laser vert à une distance plus longue qu'un laser rouge. La distance de visibilité plus longue permet de réduire le nombre d'installations et donc de réduire le temps nécessaire pour terminer le chantier.

h. Angle de dispersion : Imaginez l'angle de dispersion comme le fait de vous tenir debout avec les bras tendus de chaque côté. Par rapport à votre bras droit, votre bras gauche représente un angle de dispersion de 180°. Si vous vous appuyez contre un mur, tout ce qui va de votre bras droit à votre bras gauche se trouve dans le plan laser. Si vous placez le laser avec son angle de dispersion de 180° dans un coin, le plan laser englobe toute la pièce. Une installation pour toute la pièce. Cela vous fait gagner du temps et de l'argent.

i. Qualité du faisceau : Observez attentivement le faisceau projeté sur le mur depuis une distance d'environ 4,5 m. Recherchez des lignes fines et brillantes. Les outils laser de moindre qualité présentent des lignes floues avec des sections faibles, des lignes « fantômes » ou parallèles, des coupures dans les lignes. Il faut le voir pour le croire.

j. IP54 ou IP65 : IP signifie « Ingress Protection », c'est-à-dire la résistance à la poussière et à l'humidité. Pour le « bricoleur », il existe des lasers jetables IP40 (attention à la poussière et à l'humidité). Si vous tenez à vos outils et à votre travail, n'achetez rien en dessous de l'IP54 (résistant à la poussière et à l'humidité). Un outil IP54 peut être poussiéreux ou humide. Pour les utilisateurs intensifs, préférez l'indice IP65, les spécifications militaires ou des normes plus élevées. Vous pouvez le faire tomber dans la boue et le rincer sous un jet d'eau. Souvent, les produits IP65 sont également protégés contre les chutes de 1 à 2 mètres. Quels que soient l'outil et l'indice IP, un conseil : ne mettez JAMAIS, JAMAIS un outil mouillé dans une caisse fermée.

(Voici la vidéo d'une séance de torture d'une Station Totale Leica IP55. Elle coûte 45 000 $ !)

k. Après l'achat : J'ai discuté avec un revendeur de Las Vegas récemment, et je lui ai demandé comment il formait les gens à l'utilisation des niveaux laser. Il a penché la tête sur le côté, m'a regardé d'un air perplexe et a dit : « Ouvrez, la boîte, mettez les piles et allumez-le. Pourquoi aurait-on besoin de formation ? »

Vous n'avez probablement pas besoin d'un centre d'appel ouvert 24h/24 pour vous aider à utiliser un niveau laser. Mais vous aurez peut-être besoin d'une garantie. Achetez un produit de qualité auprès d'un fabricant réputé, présent physiquement aux États-Unis, et qui propose une garantie « d'échange » simplifiée. Si l'outil n'est pas conforme aux spécifications du fabricant pendant la période de garantie, vous obtiendrez un outil neuf.La garantie de ces outils dure habituellement entre un et trois ans. Ne vous attendez pas à pouvoir échanger gratuitement un outil dont le boîtier est défoncé. Les garanties couvrent l'usure normale et les défauts de fabrication.

C'est tout pour le moment. Dans de prochains articles, j'approfondirai les applications typiques (comparaison des « anciennes méthodes et des nouvelles méthodes ») et la vérification de l'étalonnage de votre niveau automatique.

Partagez:

Lire les commentaires

Commentaires

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.