Back to In the Wild

01/17/2019

Un architecte explore la numérisation laser 3D avec le Leica BLK360

Par lindsay.walker

BLK360

 

ARTICLE UN | ARTICLE DEUX | ARTICLE TROIS | ARTICLE QUATRE | ARTICLE CINQ

Kyle-barker-headshot

Kyle Barker a plus de dix ans d'expérience en tant qu'architecte et concepteur. Son expertise couvre l'architecture, l'architecture d'intérieur et la conception graphique. Il a travaillé pour l'hébergement multifamilial, sur des travaux commerciaux et institutionnels et pour des publications. En tant qu'architecte d'opération chez Merge Architects, Kyle applique la numérisation laser en 3D pour capturer les conditions existantes et améliorer la fidélité des ensembles de plans du cabinet.

Avant de rejoindre Merge, Kyle était concepteur et chef de projet chez MASS Design Group, où il a piloté des projets aux États-Unis et au Rwanda. Avant cela, il était concepteur chez Kennedy and Violich Architecture, où il dirigeait l'équipe dédiée à Soft City, le projet du cabinet en matière d'urbanisme écologique au sein de la Harvard Graduate School of Design (école supérieure d'architecture de Harvard).

Kyle est membre de l'American Institute of Architects (Institut américain d'architecture) et de la Boston Society of Architects (Société des architectes de Boston). Il a obtenu son Master d'architecture au MIT et un diplôme universitaire de premier cycle en sciences, avec une spécialisation en architecture d'intérieur, à l'université de Cincinnati. Il a enseigné au MIT et au Boston Architectural College, et il a fait partie de différents juris pour la plateforme Architizer et la Boston Society of Architects.

Kyle-barker-blog

 

Article UN : 
L'architecte Kyle Barker découvre le BLK360

Première utilisation
Je suis très content de commencer à utiliser le BLK360, le premier scanner laser léger avec imagerie de Leica. J'espère que mon ordinateur, un Macbook Pro de 2014 avec Bootcamp, pourra gérer les données !

Impact sur le secteur de l'architecture, de l'ingénierie et de la construction

Mon objectif, en travaillant avec le BLK360, est de l'utiliser comme un outil pour simplifier l'inspection des conditions existantes au début d'un projet. Je recherche quelque chose qui me fasse gagner du temps et qui m'offre une certaine tranquillité d'esprit. (Je suis sûr qu'il vous est déjà arrivé d'oublier une dimension crititque et de ne vous en rendre compte qu'en revenant à votre bureau, après une longue route ou même un vol).

J'ai l'impression qu'au fil des ans, nos clients nous demandent de réduire toujours plus les délais d'exécution de nos projets. Un outil capable, à la fois, d'accélérer la collecte de données sur les conditions réelles du chantier et d'en améliorer la fidélité aurait un impact énorme sur notre secteur. Le fait d'accélérer certains aspects chronophages de la phase de collecte d'informations permettrait de passer davantage de temps sur ce que les architectes préfèrent : la conception.

Ce que j'aime dans l'architecture, c'est aussi la dieversité des compétences qu'il faut acquérir pour rester dans le coup. En l'espace de quelques dizaines d'années, le travail de terrain est passé des croquis à la main aux croquis assistés par ordinateur, puis à la modélisation des informations des bâtiments. Chacune de ces transitions représente un nouvel ensemble de compétences à maîtriser et, surtout, un nouveau cadre conceptuel pour envisager la création dans l'architecture. Je vois le BLK360 comme un outil qui pourrait faire partie du prochain changement de paradigme en architecture, que je ne peux qu'imaginer pour le moment.

L'avenir !

Comme pour toute nouvelle technologie, je suis sûr qu'il y aura une courbe d'apprentissage mais j'ai hâte de partager mes expériences, mes frustrations, mes astuces et l'avancée de mes travaux avec le BLK360, ainsi que les données des nuages de points. Mon premier aricle portera sur l'utilisation du BLK360 pour numériser l'intérieur d'un espace commercial, mais j'accepte toutes les questions, réflexions et propositions d'idées pour les prochaines numérisations !

Kyle-barker-2_0

 

Article DEUX:

Numérisation d'un espace commercial

Ma première numérisation

Je me suis bien amusé la première fois que j'ai travaillé avec le BLK360 sur le terrain. La visite complète a duré moins d'une heure ! D'habitude, j'arrive avec mon mètre ruban et mon laser, une représentation imprimée de l'espace, un appareil photo et l'un(e) des stagiaires. Nous étions en état de stress pendant environ deux heures, le temps de faire en sorte d'avoir tout capturé, puis quand nous revenions au bureau, nous commençions à dessiner l'espace et nous nous apercevions que nous avions oublié une dimension critique (et là, nous passions le reste de l'après-midi à essayer de déterrer nos souvenirs de trigonométrie et à croiser les doigts). Cette fois-ci, je n'ai eu besoin de prendre que six scans, ce qui était une bonne surprise. J'en ai pris quatre à l'intérieur de l'espace, un depuis la porte et un depuis l'extérieur. Il est intéressant de noter que dans le scan réalisé en extérieur, le BLK360 a capturé les bâtiments voisins, ce qui est assez incroyable car certains d'entre eux se trouvaient à plus de trente mètres !

L'espace

Pour ma première numérisation, je voulais commencer par quelque chose de petit. Je venais de commencer à travailler avec un jeune détaillant au milieu d'un lancement national, qui disposait d'un étalage d'environ 110 m2 avec 6 m de hauteur sous plafond.

Comme c'était la première fois que j'utilisais le BLK360, je ne savais pas exactement combien de numérisations seraient nécessaires, si l'instrument serait capable de capturer la hauteur de l'espace, ni si l'éclaitage serait adéquat (l'éclairage de l'espace n'était pas encore installé et les fenêtres étaient provisoirement couvertes).

Les choses sérieuses

Lorsque j'ai appuyé sur le bouton de l'iPad pour lancer la numérisation, le BLK360 a fait un tour pour prendre les photos en HDR. J'ai utilisé le mode HDR car l'espace était très sombre. C'était plus long qu'avec le réglage normal mais cela en valait la peine car tous les détails de l'espace ont été capturés. Ensuite, il a fait un autre tour plus rapide pour capturer le nuage de points. Lorsque l'instrument a terminé, l'iPad indiquait que la numérisation était terminée et qu'elle était en cours de transfert vers l'iPad. Pendant ce temps, je pouvais déplacer le scanner et démarrer la numérisation suiante.

Pendant que le BLK360 travaillait sur la deuxième numérisation, j'ai pu visualiser la précédente. Au fur et à mesure des numérisations, je les assemblais pour commencer à obtenir une image de l'espace complet. À tout moment, il est possible de visualiser l'espace du point de vue du scanner ou sous forme de plan. Je trouve que la vue en plan est utile pour déterminer la couverture globale. Comme je l'indiquais dans mon dernier article, ce flux de travail est génial car il permet d'éviter de se demander « est-ce que j'ai tout ? » à chaque fois qu'on est sur le terrain. Il permet également d'extraire des dimensions et de laisser des annotations spécifiques au lieu dans le fichier, ce qui me semble utile pour communiquer avec mon équipe et pour les rappels d'ordre général.

Prochain article

La prochaine fois, je parlerai de l'indexation du scan et de son importation dans Revit pour construire le modèle de base.

Kyle-recap-hero

 

Dans mon dernier article, j'indiquais que celui-ci porterait sur l'importation du scan dans Revit mais vous allez devoir attendre la prochaine fois pour lire cette histoire. Je me suis un peu laissé absorber par l'exploration du scan avec ReCap Pro et je voulais partager cette expérience avec vous, avant.

Article TROIS : 
Utilisation des données dans ReCap Pro

Indexation du scan

Lorsque je suis revenu au bureau, j'ai transféré les scans de mon iPad à mon ordnateur avec Autodesk ReCap Pro. La procédure est plutôt simple, en fait. Suivez le guide, étape par étape.

Première utilisation avec Autodesk ReCap Pro

1. Lancer Autodesk ReCap Pro**

2. Connecter l'iPad à l'ordinateur avec le câble Thunderbolt.

3. Dans ReCap Pro, choisir « Nouveau projet »

4. Puis choisir « Transférer depuis l'appareil mobile »

5. Si votre iPad contient plusieurs projets, choisir celui que vous souhaitez importer.

6. Lorsque tous les fichiers sont importés vers votre ordinateur, choisir « Indexer les scans »

7. Enregistrer le projet au format .rcp (cela vous permettra de l'ouvrir dans Revit)

**Remarque importante : iTunes doit être installé sur votre ordinateur pour que cela fonctionne !

Utilisation de ReCap Pro

Si vous avez l'habitude des autres produits Autodesk, l'interface de ReCap Pro vous semblera familière. Par exemple, vous pouvez utiliser l'outil View Cube pour faire pivoter votre scan, le mettre en vue en plan ou en élévation. En revanche, certaines choses étaient nouvelles pour moi, mais intuitives, comme l'utilisation de « titres » (des icônes à cliquer pour catégoriser les fonctions) plutôt que le « bandeau » de Revit. Je ne vais pas passer toutes les fonctionnalités en revue, mais j'ai trouvé les suivantes particulièrement utiles et je les ai regroupées par titre :

Paramètres d'affichage

  • Mode couleur
    • RVB : en plus de l'imagerie photo, le BLK360 accepte le « RVB ». Vous pouvez visualiser vos données sous forme de carte thermique pour mettre en évidence différents types d'informations. 
    • Élévation : la fonction « Élévation » illustre la hauteur au dessus du niveau du sol au moyen d'un gradient.
    • Intensité : La fonction « Intensité » montre la qualité des informations du scan capturées à un point donné. C'est aussi incroyablement beau et ça impressionne vos clients et vos collègues.
  • Basculer les éléments de l'IU
    • Billes de miroir : Par défaut, les emplacements des scans s'affichent sous forme de « billes de miroir ». Généralement, elles sont utiles car elles vous permettent de cliquer rapidement sur un scan et de visualiser les images en haute qualité que vous avez capturées. Parfois, en revanche, vous aurez besoin de les désactiver pour pouvoir exporter une vue nettoyée de votre projet. C'est ce que permet cette option. 
    • Annotation : Si vous prenez des mesures dans l'outil « Distance », cette fonction permet de les désactiver.
    • Perspective : Ce bouton vous permet de passer d'une vue en perspective à un projection parallèle : très utile lorsque vous capturez une image en mode plan ou élévation !
  • Navigation : Si vous avez des problèmes pour survoler votre modèle avec les commandes de la souris ou l'outil ViewCube, ce menu vous aidera. Il vous permet d'isoler le mouvement dans un mode à la fois : panoramique, orbite, « regarder » ou « voler ». J'ai trouvé ça utile, et puis qui n'aime pas survoler ses modèles de temps en temps ?

blk360_01_typicalmodelview

Vue typique du nuage de points : remarquer l'outil « View Cube » en haut, à droite.

blk360

Les titres sont utilisés pour accéder aux outils et aux paramètres de ReCap Pro

blk360

Le mode Élévation montre la hauteur des points capturés

blk360

Le mode Intensité montre la qualité de la capture

blk360

Les « Billes de miroir » peuvent être désactivées

blk360

Les outils « dimension » et « zone de limite » sont disponibles dans le menu contextuel, en bas.

blk360

Les outils « dimension » et « zone de limite » sont disponibles dans le menu contextuel, en bas.

blk360

Vidéo montrant le modèle pris avec la zone de limite

blk360

Le navigateur du projet montre chaque scan et toutes les annotations apportées

blk360

Vue du modèle en projection parallèle

blk360

Même vue du modèle en mode perspective

Comme Revit, ReCap Pro présente un menu contextuel en bas de l'écran et celui-ci change en fonction des outils que vous êtes en train d'utiliser. C'est là que se trouve l'outil « Dimension ». Il contient aussi la « Zone de limite », c'est à dire la version ReCap Pro de la « Zone de coupe » dans Revit. Cette option vous permet de créer une zone de limite, de l'ajuster ou de la réinitialiser. Je l'ai trouvée utile pour deux raisons. D'abord, elle vous permet de voir votre modèle de la même manière qu'un architecte regarde les espaces : sous forme de plan ou de coupes. Ensuite, j'ai découvert qu'en réduisant la quantité de données de mon nuage de points à l'écran, mon (vieil) ordinateur fonctionnait plus rapidement.

La première fois que j'ai utilisé ReCap Pro, je n'ai pas remarqué le « navigateur de projet » en bas, à droite. C'est comme un gestionnaire de calques : il vous permet d'activer et de désactiver chaque scan. C'est particulièrement utile pour le nettoyage des scans que vous avez pris.

Prochain article

La prochaine fois, je parlerai des outils « dimension » et « annotation » de Recap Pro.

blk360

Comme vous pouvez l'imaginer, essayer de repérer deux points parallèles à l'œil nu dans un nuage de points pour déterminer la hauteur d'un espace est un défi. Heureusement, l'outil Dimension propose des paramètres d'ortho-rectification qui font le travail à votre place (à la verticale et à l'horizontale) ! De plus, si vous oubliez de sélectionner « Dimension ortho », il crée automatiquement un triangle en fonction de votre dimension, lequel vous indique ce que seraient les dimensions ortho-rectifiées.

Article QUATRE : 
Annotation et cotation dans ReCap

Comme dans le dernier article, je vais passer en revue les outils que j'apprécie un par un. Ceux d'aujourd'hui sont nichés dans le bouton à droite de la « fenêtre », en bas de l'interface (le nom et l'icône changent en fonction de la dernière fonction utilisée) :

Remarque : Cela vous permet de laisser des notes dans le nuage de points. J'utilise cette fonction pour attirer l'attention sur des caractéristiques critiques de l'espace, soit pour m'en souvenir moi-même, soit pour mes collègues. Pour faciliter l'organisation, je donne un titre à chaque note. Vous pouvez aussi ajouter une pièce-jointe dans différents formats d'image.

Distance : Sous le bouton « distance », plusieurs options permettent de créer une dimension.

Surface : C'est aussi simple que ça en a l'air : vous cliquez sur deux surfaces et le programme mesure la distance qui les sépare. J'aime cette fonction car, où que vous cliquiez sur la deuxième surface, elle crée une dimension en ligne droite (et elle vous montre à quel point vous en étiez éloigné(e) à l'aide d'une petite ligne guide).

Main levée : En tant qu'architecte, je n'aime pas le terme « dimensions à main levée », mais ce que j'aime dans cet outil, c'est qu'il calcule la dimension en temps réel par triangulation. Pendant que vous placez le deuxième point et après avoir cliqué, il vous montre les dimensions des autres côtés du triangle. Si vous êtes resté(e) sur le même plan, il y a un triangle et si vous n'êtes plus sur le plan, il y en a deux. Lorsque vous désélectionnez la dimension, les dimensions supplémentaires triangulées disparaissent, mais elles réapparaissent à chaque nouvelle sélection.

Faces / 3 Points : ReCap propose deux options pour mesurer les angles. Je préfère « Faces » qui mesure l'angle entre deux faces adjacentes en fonction de vos clics.

Toute note ou dimension peut être cachée de deux manières. Vous pouvez sélectionner l'objet et cliquer sur l'icône « masquer » (un œil barré) dans le menu contextuel, ou bien développer le Navigateur de projet en bas, à droite de l'interface et le masquer depuis cet endroit.

Prochain article

La prochaine fois, j'expliquerai la procédure pour nettoyer un scan dans ReCap.

blk360

La barre d'outils Dimension et Annotation

blk360

Annotation avec photo jointe

blk360

Le Navigateur de projet vous permet de masquer/démasquer chaque dimension ou annotation

blk360

Le sous-menu Dimension

blk360

Dimension de surface

blk360

Une fois sélectionnée, une dimension de surface vous permet d'ajouter une annotation, de la masquer ou de la supprimer

blk360

Image retirée.

Dimension à main levée sur un seul plan

blk360

Image retirée.

Dimension à main levée sur deux plans

blk360

Dimension en 3 points à un retour de mur

 

 

Partagez:

Lire les commentaires

Commentaires

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.